professionnalisation du web

La pieuvre Web poursuit son extension professionnelle

Quand on s’intéresse aux chiffres de la toile et à l’essor du Web en règle générale on a du mal à croire que les chiffres peuvent continuer de croître sachant leur ampleur déjà plus que conséquente et les volumes d’exploitation du réseau à tous les niveaux. Pourtant, force est de constater que le réseau Internet continue sa croissance et révèle des enjeux économiques toujours plus importants. Nous allons voir ensemble ci-dessous comment et pourquoi le Web continue et continuera probablement dans les années à venir à affoler les chiffres et se professionnaliser.

Le e-commerce comme figure de proue

La première des raisons qui expliquent que le Web n’a pas fini de se développer et de se professionnaliser est sans doute le e-commerce. En effet, de très nombreuses entreprises ont longtemps été réticentes à investir le Web pleinement et quand elles s’y sont lancé, l’ont fait pour faire comme les concurrents et / ou pour ne pas se voir reprocher de ne pas être présent. Cet investissement a poussé la plupart des sociétés à avoir un site Internet vitrine de présentation de l’entreprise et de ses activités, mais pas encore à avoir pour toutes celles pour qui cela fait sens, un site de ventes en ligne. Une boutique en ligne représentant des frais de création et de maintenance (mais pas que) beaucoup plus importants que pour un site vitrine, de très nombreuses entreprises n’ont pas encore pris les mesures nécessaires pour investir le e-commerce comme il se doit. Cela étant dit, les usages étant clairement en train d’évoluer toujours plus en faveur du commerce en ligne, les entreprises qui n’ont pas encore leur boutique en ligne y songent de plus en plus et le passage à l’acte se fait progressivement et continuera de se faire progressivement pour beaucoup d’entre elles dans les prochaines années.

Les derniers bastions tombent les uns après les autres

Indépendamment même du e-commerce, des secteurs globalement en retard sur Internet pour ne pas dire réfractaires pour certains comme tout ce qui concerne les meubles par exemple où l’on chine encore beaucoup, ou encore on a conservé le réflexe d’aller voir le meuble et l’acheter sur place ont mis du temps à simplement avoir un site vitrine ce qui est pourtant un avantage considérable pour pouvoir mettre en avant la qualité des produits que l’on a à proposer comme ici par exemple avec le site Internet de ce magasin de meubles dans le Nord Pas de Calais : https://www.meublesmercier.fr.

La concurrence est de plus en plus rude

Comme les acteurs du Web sont de plus en plus nombreux et que de plus en plus d’internautes utilisent ce canal pour faire leurs achats en ligne, la concurrence est aussi forcément beaucoup plus rude car les différents acteurs économiques d’un secteur donné savent pertinemment qu’un site Internet performant et qui arrive à récolter un maximum de trafic sera un levier conséquent pour développer le chiffre d’affaires de l’entreprise et ce qu’il s’agisse d’un site de récolte de leads ou d’un site e-commerce. Ainsi, si la toile reste parfois et à certains endroits un lieu de partage c’est le plus souvent un lieu où la concurrence est féroce et où les concurrents n’hésitent pas à investir des sommes conséquentes pour pouvoir capter un maximum de parts de marché. Le benchmark digital est devenu impératif !

Les métiers sont de plus en plus techniques

Dernier élément qui découle du précédent et qui montre bien que le Web s’est professionnalisé et qu’il va continuer de le faire, les métiers du Web sont de plus en plus techniques et revêtent de plus en plus d’enjeux et d’exigences. Ils se sur-spécialisent pour répondre à des compétences toujours plus pointues et une grande majorité de curseurs pour ne pas dire tous sont revus à la hausse fréquemment. Dans un passé pas si lointain, de nombreux annonceurs confiaient tous les pans de la visibilité à un trafic manager alors qu’aujourd’hui on crée bien plus volontiers une équipe de spécialistes dans les différentes disciplines avec un expert du référencement naturel, un expert du référencement payant, un community manager, un gestionnaire de partenariats, etc. Des équipes qui s’étoffent car les différentes disciplines demandent de plus en plus d’être pratiquées par des experts pour qu’il y ait la performance à l’arrivée.

N.O